Les Dessous de Xen'drik

Auto-destruction

Où on passe près de la mort

Après leur victoire sans équivoque contre les agents du Codex écarlate et la prise de contrôle des Ailes de la prophécie, les compagnons se sentaient un peu au dépourvu. Balala s’était fait achever par une étrange archère sur une monture volante. Malgré les cris de détresse, les corps et les possessions de Dovahkiin, Sphero et Bravo d’Sivis ne furent jamais retrouvés. Comble de malheur, Xanaph confirma que l’arme invisible récupérée dans la cabine du vaisseau s’avéra n’être qu’une très bonne réplique.

Le groupe mit à contribution toutes ses ressources, magique comme terre-à-terre, y compris l’aide de Keptolo, pour découvrir le plus rapidement possible l’emplacement de la vraie arme. Entre l’analyse des documents de bord, les divinations et les rituels réalisés sur les cadavres de Thalas et Balala, on arriva à déterminer que l’arme était gardée en lieu sûr dans une base cachée de la moitié ouest de l’île où se trouvait l’Anse aux trois barils. C’était aussi vraisemblablement là qu’avaient été transportés magiquement les corps des trois disparus, selon un rituel découvert à bord de l’aéronef.

Trois jours plus tard, l’équipage des Ailes de la prophécie avaient contourné Stormreach et approchaient de la zone où devait se trouver la base. Monté sur son dracofaucon, Rowan, patrouilla les environs pendant de longues heures avant de repérer un endroit qui ressemblait parfaitement à ce qui avait été vu dans une divination.

Tout le monde était prêt à fouiller l’endroit, même si on le savait plein de pièges, mais Valtrex fut désignée pour rester à bord du vaisseau avec Keptolo pour protéger les arrières et s’assurer que le groupe puisse s’enfuir rapidement une fois l’opération terminée.

La première grande pièce du complexe, éclairée par plusieurs torches magiques, était gardée par deux golems armés de marteaux magiques. Dès que Dewdrop fit un pas à l’intérieur, les golems prirent la parole, lui donnant cinq secondes pour quitter les lieux. Le délai écoulé, les automates passèrent à l’attaque, frappant et piétinant les intrus de toutes leurs forces. Entre les tactiques de Xanaph, les coups violents et précis de Rowan et Dewdrop, et la magie restoratrice d’Aolani, les deux créatures furent mises hors d’état de nuire.

Les portes aux deux bouts d’un hall d’entrée menaient vers un dortoir collectif et une petite salle commune. Il n’y avait pas grand chose d’intéressant dans ces pièces, qui n’avaient clairement pas servi depuis plusieurs jours, à part quelques effets personnels des membres du Codex et deux globes magiques qu’on s’empressa de ramasser. Les deux petites pièces menait à un hall semblable à celui de l’entrée, lui aussi gardé par deux golems. Plutôt que de devoir combattre à nouveau, on fouilla les pièces déjà ouvertes, ce qui permit de trouver une porte cachée maeant du dortoir au centre du complexe.

Ce que les compagnons découvrirent de l’autre côté ressemblait en tous points à ce qu’ils avaient vu dans une des divinations : un gros coffre en bois reforcé de métal posé sur un plateau surélevé entouré de quatre brasiers. Contrairement à ce qui avait été aperçu dans la vision, le coffre était cependant entouré de Dohvhakiin, Sphero et Bravo en chair et en os. Prenant la parole pour le trio, le gnome affirma qu’il n’était pas surpris de voir débarquer ses adversaires et que c’était pour cette éventualité qu’une bonne alliés les avaient ramenés à la vie lui et ses compagnons, bien qu’il dut retenir une grimace en parlant d’avoir été ramené à la vie.

Aolani déduisit alors qu’ils n’avaient pas été ressucités à proprement dit, mais plutôt transformés en morts-vivants : des liches. Dovahkhiin s’empressa d’éteindre les brasiers, plongeant les lieux dans les ténèbres. Dans le temps que cela prit à Dewdrop pour sortir le globe magique ramassé plus haut, les trois mages du Codex avaient commencé à bombarder leurs adversaires. Heureusement, Xanaph connaissait un sort capable de faire résister toute son équipe à l’énergie nécrotique générée par les liches.

Alors que tout le monde se trouvait dans la pièce centrale et que les compagnons s’approchaient peu à peu du coffre, Bravo se retourna pour appeler Sesstaria en renforts. La shulassakar n’arriva jamais. Au lieu, le complexe commença ;a trembler au point que de gros morceaux du plafond tombaient sur la tête des comnbattant. Rowan se rendit au coffre, mais ce dernier était protégé par un piège magique empêchant les gens à proximité de se déplacer. Xanaph et Dewdrop réussirent à désactiver le piège et Rowan lança le lourd coffre à Aolani, qui l’amena vite à l’extérieur tandis que les autres achevaient de vaincre les trois liches.

De retour à bord des Ailes, les compagnons eurent au moins la satisfaction de constater que l’arme qu’ils venaient de récupérer était bel et bien celle qu’ils cherchaient. Par contre, sans qu’on ait détruit leurs phylactères, les liches pourraient revenir d’une jour à l’autre. Et que penser de l’implication de Sesstaria dans cette histoire? Le choix de la prochaine destination du groupe allait être primordial.

Comments

Borris34

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.