Les Dessous de Xen'drik

Toute bonne chose a une fin

Où on reprend ce qu'on avait déjà pris

Après avoir repris contrôle de l’Éthérée pour le compte de l’Alliance de la lumière, les cinq compagnons de Stormreach ont décidé de mettre en oeuvre un plan pour récupérer les Ailes de la prophétie des mains du Codex écarlate.

Réalisant un rituel de divination, Aolani détermina que les membres du Codex avaient l’intention de se poser dans une clairière à quelques kilomètres à l’est de Stormreach et qu’Ils savaient déjà à quoi devait servir l’arme à bord, bien qu’ils ne sachent pas encore comment l’utiliser.

On considéra longuement emprunter l’Éthérée pour aller à la rencontre du Codex, mais conduire deux aéronefs impliquait de demander l’aide de Netayef et on souhaitait impliquer les membres de l’Alliance le moins possible dans l’opération. On partit donc avec les quatre faucons-dragons achetés au marché noir de Sharn pour aller en reconnaissance à l’est de la ville.

Après avoir trouvé ce qui semblait être le meilleur endroit où cacher un vaisseau volant, tout le groupe se cacha sous la canopée pendant que Rowan restait perché au sommet d’un arbre pour voir les Ailes approcher au cas où le Codex déciderait de se poser ailleurs.

Le groupe attendit toutes la journée, puis toute la nuit, Valtrex relayant Rowan, puis plus de la moitié de la journée du lendemain quand, enfin, un petit vaisseau entouré d’un anneau de feu approcha en provenance du nord. Lentement, il se dirigeait vers la clairière identifiée par les compagnons.

Lorsque l’aéronef se trouva à un centaine de mètres, quelqu’un sur le pont commença à faire des signaux de miroir. On craint d’abord que le Codex soit en train de contacter un allié caché, mais il apparut plutôt que les signaux s’adressaient à Rowan et lui faisaient signe de venir. Thalas, qui avait une vue presqu’aussi perçante que Rowan, avait repéré le guerrier de la nature.

Les compagnons montèrent alors tous dans les armes pour être à portée de voix du vaisseau. De son poste devant le gouvernail, Bravo d’Sivis pris la parole pour tenter de négocier. Le Codex était prêt à fournir certaines ressources aux compagnons pour réussir à activer l’arme et même à leur laisser l’arme de façon permanente lorsque ce serait chose faite. Ce qui était hors de question, cependant, était de les laisser récupérer le Rietveld, le fait que les compagnons l’aient volé une fois au Codex n’en faisant certainement pas les propriétaires. Quand, après plus de vingt minutes de discussion montrèrent qu’on n’arriverait jamais à une entente, le Rietveld fit simplement demi-tour.

Aussitôt, les compagnons enfourchèrent leurs faucons-dragons et montèrent à la hauteur du vaisseau. Après une longue poursuite au cours de laquelle les compagnons gagnaient peu à peu du terrain, la monture supportant Aolani et Dewdrop plongea en direction du vaisseau, mais un champ de force invisible bloqua net le passage des deux guerrières. De loin, Xanaph reconnut là l’effet d’un cercle de protection contre les créatures élémentaires. Elle-même et ses deux alliés en mêlée étant en partie élémentaires, le cercle les bloquaient tout autant que des dragons catastrophiques.

Aolani amena donc sa monture à la proue du navire, hors du champ de force, où Dewdrop put débarquer pour donner une volée à Thalas. Valtrex prit le temps de conjurer un mur de pierre séparant le pont en deux et isolant complètement le sorcier Dovahkiin. Rowan, quant à lui, alla se placer en plein devant le mage Sphero et donna un grand coup de marteau sur les runes du cercle magique pour en briser l’effet. Tirant un peu de l’arrière, Xanaph poussa sa monture pour charger l’arrière du vaisseau où se trouvait également Balala, la barbare de Seren.

Du pont avant du navire sortit bientôt une dame inconnu qui ne se gênait pas pour donner des ordres à Thalas et qui ne semblait pas surprise que la rencontre ait déjà dégénéré en combat. Elle ne tarda pas à révéler sa véritable identité en se transformant en gigantesque serpent à plumes et en menaçant de punir ceux qui avaient corrompu ses deux jeunes soeurs. Les compagnons devinèrent qu’ils devait s’agir là de Sesstaria, la supérieure de Lauraszacrel et Surrayana.

Si les membres du Codex esssayaient visiblement d’assommer leurs adversaires sans les blesser gravement, il en allait autrement pour Rowan, qui tentait clarement de briser les os de Sphero et Balala. Ses alliés lui emboitèrent rapidement le pas en tentant de pousser leurs adversaires en bas du pont du Rietveld malgré la chute de quinze mètres que cela impliquait.

Un à un, les compagnons de Thalas tombèrent dans les arbres sous le vaisseau. Quant à Sesstaria, elle était descendue suite à une erreur de calcul de Sphero et une zone de contrôle de Valtrex et n’était jamais remontée. Thalas lui-même tenta alors de se rendre en offrant aux cinq guerriers de garder l’aéronef et l’arme, en plus de l’or se trouvant à bord, si les cinq membres du Codex pouvaient simplement se sortir sains et saufs de cette rencontre. Rowan répondit qu’il aurait fallu accepter l’offre avant de le mettre en colère et fracassa le visage de l’elfe à grand coup de marteau.

À ce moment, Keptolo surgit de la cale du vaisseau, beaucoup trop tard, dague en main et prêt à défendre ses anciens alliés. Reprenant le contrôle de l’aéronef, Xanaph réussit à l’Immobiliser afin que tout le monde puisse fouiller ce qui s’e trouvait à bord. En plus de beaucoup d’or et de residuum, les caisses de la cale comptaient plusieurs objets magiques, la plupart destinés à combattre ou à amadouer des créatures élémentaires, ainsi que quelques rituels inconnus de Valtrex ou Aolani.

Au premier regard, l’arme invisible semblait avoir disparu, mais une recherche plus poussée révéla qu’elle avait simplement été réduite au dixième de sa taille par un rituel semblable à l’habileté naturelle des pixies.

Alors que le soleil baissait, on commença à entendre des bruits de combat et des cris de panique venant de la jungle. Selon Rowan, il s’agissait clairement là des cris des quatre survivants du Codex. Voulant voir ce qui se passait, Valtrex et Dewdrop descendirent jusqu’au sol en avançant précautionneusement. Suivant les bruits, elles tombèrent face à face avec Sphero, qui les implora de lui sauver la vie. Avant même que les deux guerrière ne puissent faire un pas, le mage tomba face contre terre, plusieurs flèches plantées dans le dos.

Regardant dans l’ombre, la drow ne vit que la silhouette d’une grand fauve ailé surmonté d’une créature humanoïde armée d’un arc. Quant au cadavre de Sphero, il disparu comme par magie. Les bruits cessèrent peu à peu. Continuant à fouiller les environs, la druidesse et la voleuse trouvèrent le cadavre de Balala, dépouillé de ses possessions, mais pas ceux de Dovahkiin ou de Bravo. On ramena la dépouille de la barbare à bord le temps de déterminer ce qui devait être fait par la suite.

Un rituel de divination confirma que Sakinnirot était un rajah rakshasa et qu’il se trouvait bel et bien dans les alentours de Stormreach. Une question supplémentaire permit d’apprendre que d’autres avaient eux aussi laissé des instructions par rapport à l’arme ultime, mais que leurs ruines avaient été pillées et que les artefacts qui s’y trouvaient autrefois étaient maintenant gardés dans la cité interdite de Dar Qat.

Avant de revenir à Stormreach pour faire les préparatifs nécessaires à un si long voyage, Xanaph alla analyser l’arme une dernière fois pour vérifier si le changement de taille avait affecté les propriétés de l’objet. L’enquête approfondie révéla avec horreur que l’objet présent devant elle n’était qu’une réplique de l’arme, enchanté d’une fausse aura censée laisser croire qu’il s’agissait d’une version réduite. Même avec ses talents poussés en magie arcane, la demie-elfe avait bien faillé se laisser bernée par l’Illusion.

Avant de se diriger vers Dar Qat, il fallait donc retrouver ce qu’il était advenu de l’arme. Heureusement, on avait à bord les cadavres de deux des cinq membres du Codex, de qui on pourrait sûrement soutirer quelques informations.

Comments

Borris34

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.