Les Dessous de Xen'drik

Examen d'entrée pour les douze

Où on est envoyés pour une première mission sur le terrain

Escortés par le commandant Veren d’Tharask et son aide de camp Raphael, les douze dernières recrues furent amenées en carriole de la ville de Korth jusqu’aux forêts du nord de Karrnath pour passer le test qui déterminerait lesquels parmi eux auraient l’honneur de composer la première expédition des Douze à se rendre sur le continent de Xen’drik en plus d’un an. Comme un mauvais présage, une pluie froide avait commencé à s’abattre sur le groupe dès le départ de Korth.

Une fois à destination, le commandant expliqua la mission qu’il reviendrait à ses recrues de remplir. Quatre équipes de trois allaient être formées. Des caisses de métal, marquées d’un symbole que certains reconnurent comme l’emblème de la maison Cannith, seraient catapultées dans la forêt et les membres des deux premières équipes à en ramener le contenu feraient partie de l’expédition pour Xen’drik. Sans dévoiler la nature du contenu des caisses, le commandant Veren, qui ne se gênait pas pour afficher son mépris envers chacune des recrues, prit la peine d’encourager tout le monde à la prudence en mentionnant que les cargaisons pourraient être dangereuses.

Le commandant demanda à Raphael de piger les noms au hasard afin de former quatre équipes de trois. La première équipe fut composée de Stragiam, Bravo d’Sivis et Sangri d’Medani et la deuxième de Dewdrop, Valtrex et Trivial. La troisième était formée de Gregg d’Cannith, Xanaph d’Lyrandar et Rowan of Delethorn et la dernière de Kwhazza, Taktoo et de Moynahan d’Tharashk, le fils du commandant. Raphael arma lentement un trébuchet et envoya voler une par une dans la forêt les caisses de métal, que des parachutes de couleur firent tomber en douceur entre les arbres. Rongé par l’impatience, le commandant Veren alla lui-même déclenché le dernier tir, dont le projectile tomba nettement moins loin que les précédents. Certains ne manquèrent pas de s’imaginer qu’il voulait par là augmenter les chances de son fils de l’emporter.

Les douze participants s’avancèrent au pas de course dans la forêt. Les caisses des équipes 2 et 3 étant tombées environ au même endroit, les deux groupes se rencontrèrent au bord d’une rivière gonflée par la pluie abondante. La traversée elle-même n’aurait pas posé de problème si ce n’avait été de grenouilles géantes et d’élémentaires prêts à attaquer les intrus qui débarquaient sur leur territoire. Pour compliquer la situation, deux striges suceurs de sang profitèrent de la confusion pour surgir des buissons pour s’attaquer aux concurrents restés derrière. À six, la menace fut aisément vaincue, mais non sans que tout le monde se retrouve complètement trempé. Anticipant d’autres obstacles, les deux équipes décidèrent de travailler ensemble, espérant augmenter leurs chances d’être les deux premières à rentrer et ainsi gagner le droit de prendre par à l’expédition vers Xen’drik.

Les caisses furent éventuellement retrouvées sur une île créée par la hausse du niveau d’une autre rivière. Quelque chose semblait bouger à l’intérieur et un grand groupe de rats tentait désespérément d’ouvrir les contenants. À l’approche des compétiteurs, cependant, les portes des caisses éclatèrent de l’intérieur, révélant deux défenseurs de fer à l’allure de loups barbelés qui, ignorant les rats autour d’eux, chargèrent à travers la rivière pour foncer sur les recrues des Douze. Encore une fois, les deux équipes combinées vinrent à bout de la menace. Les machines furent mises hors d’usage et ramassées par Rowan et Trivial pour être ramenées au commandant Veren.

À leur retour au camp de base, les deux équipe eurent la mauvaise surprise de voir l’équipe numéro 1 déjà rentrée. Il s’en suivit une course folle vers le commandant, mais qui fut vite arrêtée lorsqu’on se rendit compte que l’équipe 1 n’avait ni boîte ni loup mécanique et que tous ses membres étaient salement amochés. Refusant d’admettre qu’ils n’étaient pas les gagnants, ils finirent par reconnaître qu’ils n’avaient pas rempli leur part de la mission. Comme explication, ils racontèrent être tombés sur un groupe de petits humanoïdes vêtus de noir qui avaient déjà récupéré la caisse et s’étaient montrés trop forts pour permettre aux trois recrues de faire autrement que de s’enfuir.

Alors que les membres de l’équipe 1 pansaient leur plaies et que ceux des équipes 2 et 3 s’apprêtaient à célébrer leur victoire, le temps passait mais on se trouvait à être toujours sans nouvelles de la dernière équipe, qui était pourtant celle qui aurait eu à se rendre le moins loin avant de revenir. Après un long moment inconfortable, le commandant ordonna aux membres des deux équipes toujours en état de retourner dans la forêt et de ramener son fils.

Les trois membres de l’équipe disparue étant plutôt grands et bâtis, il ne fut pas difficile de suivre leur trace jusqu’à une clairière où gisait les trois corps inconscients des recrues malchanceuses, prêt d’une caisse ouverte sans la moindre trace d’un défenseur de fer. Des rats de prêt d’un mètre de long étaient occupés à grignoter les possessions des trois victimes avant de passer au plat principal. De l’autre côté de la clairière, caché dans les arbres, se trouvait un petit homme que certain reconnurent comme un être sombre, une créature semblable aux gnomes ou aux halflings, mais provenant de Dolurrh, le plan des ombres. L’ennemi était clairement plus expérimenté que n’importe laquelle des nouvelles recrues des Douze, et il défendit chèrement sa peau mais, à la fin, il fléchit sous les attaques répétées et disparu dans une explosion d’ombre, ne laissant derrière lui ni cadavre ni prisonnier à interroger. Heureusement, pendant le combat, on s’était aussi affairé à sauver la vie de Khwazza, Taktoo et Moynahan.


Ayant réussi le test élaboré par les dirigeants des Douze, les six gagnants de l’épreuve se virent remettre tous les documents nécessaires pour les emmener de Korth jusqu’à Sharn, la cité des tours. Montant à bord de l’Intrépide, un bateau volant alimenté par un immense anneau de feu élémentaire, les six nouveaux agents, de même que Veren d’Tharask et son aide de camp s’envolèrent jusqu’à la ville de Flamekeep, capitale de Thrane et terminus d’une des lignes de rail électrique menant jusqu’à Sharn. Alors qu’ils visitaient les rues de la ville, les six nouveaux camarades se firent intercepter par une patrouille de soldats. Les gens de Thrane sont souvent peu sympathiques à l’égard des membres de races étrange, et la présence d’êtres comme Valtrex, Dewdrop, ou même Trivial attirait définitivement l’attention. Les soldats tentaient par tous les moyens de trouver un problèmes dans les papiers d’identification du groupe afin d’emmener au moins une personne au poste pour la nuit, mais beaucoup de diplomatie et de subterfuge débarrassa tout le monde des agents de la paix un peu trop zélés.

Les Douze avaient réservé pour tout le monde une grande suite dans un hôtel quatre étoiles tenu par la maison Ghallanda. Alors que chacune des recrues dormait, sauf Trivial qui prenait des notes à la lueur d’une chandelle, les ombres projetées sur le mu se mirent à s’animer pour tenter d’étrangler le forgelier. Alerté par ses cris, tous ses compagnons se réveillèrent, ramassèrent leurs armes, et se ruèrent pour éliminer les monstres qui s’étaient infiltrés dans la chambre. C’était la deuxième fois en deux jour que le groupe se trouvait à combattre des créatures du plan des ombres. S’agissait-il de coïncidences ou bien y avait-il quelqu’un désireux d’empêcher la tenue de l’expédition vers Xen’drik?

Comments

Borris34

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.